Est-ce mauvais de sauter le petit-déjeuner ?

Petit dejeuner

Avec Emma nous avons décidé de nous attaquer à un sujet qui fait débat : le petit-déjeuner. Et plus précisément, le fait de ne pas en prendre. Quand il est question du petit-déjeuner, deux écoles s’opposent : les fervents défenseurs du petit-déjeuner et les autres, ceux qui n’en prennent pas ou rarement. Depuis longtemps, on entend dire que sauter le petit-déjeuner le matin est très mauvais et ferait grossir. Il est temps de rétablir la vérité sur ce repas.

Sauter le petit-déjeuner fait-il grossir ?

D’après ce qu’on peut lire un peu partout sur internet, le fait de sauter le petit-déjeuner ferait grossir. Alors, pour moi, dit comme ça c’est une aberration, mais ce n’est que mon avis et je vais vous dire pourquoi je le pense. Reprenons les bases : on grossit quand on consomme des calories de manière excédentaire, c’est-à-dire au-delà de nos besoins. Au même titre que prendre un petit-déjeuner ne fait pas perdre de poids, ne pas en prendre ne fait pas prendre de poids.

On ne grossit pas en sautant le petit-déjeuner, on grossit en consommant plus de calories que ce dont notre corps a besoin.

Cette croyance erronée est due à certaines études qui ont montré que les personnes qui mangent un petit-déjeuner était en meilleure forme que celles qui n’en prenaient pas. Les experts en ont alors déduit qu’un poids sain était lié à la prise d’un petit-déjeuner. Alors qu’un poids sain n’est pas uniquement lié à la prise d’un petit-déjeuner.

Les résultats de ces études mettent plutôt en évidence le fait que les individus qui mangent un petit-déjeuner ont en général des habitudes alimentaire plus saines que ceux qui n’en prennent pas, c’est ce qui explique qu’ils soient plus minces et plus en forme. Cela n’est pas lié qu’au petit-déjeuner.

Enfin, on peut aussi lire que sauter le petit-déjeuner pousserait les personnes à manger plus lors du déjeuner car elles auraient très faim. Or, même en ayant faim et en mangeant plus lors du déjeuner, ce n’est pas suffisant pour compenser l’équivalent du petit-déjeuner non consommé.

Et pour cause, des études ont montré que le fait de ne pas prendre de petit-déjeuner réduirait l’apport calorique journalier. En gros, sans petit-déjeuner, on consomme moins de calories dans la journée qu’avec un petit-déjeuner. C’est plutôt logique finalement puisqu’on supprime un repas entier.

Sauter le petit-déjeuner peut donc être un bon moyen pour réduire son apport calorique journalier, à condition bien sûr de ne pas ressentir le besoin de prendre de petit-déjeuner. Si vous avez besoin et envie de manger le matin, ne vous privez surtout pas de petit-déjeuner dans le seul but de consommer moins de calories.

Le petit-déjeuner n’est pas un passage obligé pour tous

Comme je l’expliquais juste avant, cet article n’a pas pour but de vous dire de ne plus manger de petit-déjeuner. Je voulais juste vous prouver que si vous ne mangez pas le matin, ce n’est pas si grave qu’on le laisse penser.

Si vous n’avez pas faim le matin et que vous ne ressentez pas le besoin de prendre un petit-déjeuner, inutile de vous forcer sous prétexte que c’est « le repas le plus important de la journée ». Vous êtes la personne la mieux placée pour savoir ce qui est bon pour vous. Certains auront appétit dès le réveil tandis que d’autres mettront plus de temps avant de ressentir la faim car chaque corps est différent.

Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise façon de faire quand il est question de manger ou non le matin. Il y a simplement des individus différents avec des besoins et des envies différentes.

Alors si vous buvez juste un thé ou un café le matin, ne culpabilisez plus ! Vous n’êtes pas la seule personne à ne pas avoir faim en vous levant (moi la première). Si l’appétit vient plus tard que les autres, c’est ok 😉

La composition du petit-déjeuner souvent à revoir

Sachez que tous les petits-déjeuners ne se valent pas. Parfois, quand on voit la composition de certains, je pense qu’il est plus sain de ne pas en prendre du tout. À base de jus de fruit industriel, de viennoiseries, de céréales ou de gâteaux secs, la plupart de ses petits-déjeuners sont beaucoup trop sucrés et ne contiennent quasiment pas de fibres, de protéines et de glucides complexes.

Ce repas pris à jeun provoque un pic de glycémie puis une production d’insuline pour faire baisser le taux de sucre dans le sang et quelques heures plus tard, des fringales. Ces produits contiennent en plus des graisses saturées, des additifs et des conservateurs. Pas le top pour démarrer la journée, n’est-ce pas ?

Un petit-déjeuner essentiellement composés de sucres rapides (jus de fruits industriel, céréales ou biscuits petit-déjeuner) n’est pas sain. Il faut privilégier les fruits frais, les protéines, les fibres, des bons gras et des glucides complexes.

Petit-dejeuner sain

Les industriels de l’agroalimentaire et leur produits markétés ont largement contribué à rendre le petit-déjeuner (trop) sucré. Tous les petits-déjeuners ne sont pas mauvais, bien heureusement. Pour tous les mangeurs de petit-déjeuner, il y a donc quelques règles à connaître pour profiter des réels bienfaits que ce repas peut vous apporter :

  • Un ou plusieurs fruits frais (pas en jus !) pour bénéficier des fibres ;
  • Des protéines (animales ou végétales selon votre régime alimentaire) comme des œufs, du jambon blanc, du yaourt, du lait ou des jus végétaux ;
  • Des glucides complexes (pain complet, flocons d’avoine, muesli) pour être rassasié et profiter des fibres en plus ;
  • Une source de bonne matière grasse comme des fruits secs ou du beurre d’oléagineux (100%) ;
  • Si vous voulez sucrer vos préparations, ajoutez du miel ou du sirop d’agave.

Vous l’avez vu, sucré ou salé, le petit-déjeuner peut s’accommoder de plein de manières ! Ce n’est pas plus cher que les produits industriels et c’est surtout beaucoup plus sain et délicieux !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.