Envie de manger ou véritable faim ? Les 4 erreurs à ne plus faire

Envie de manger ou faim

Pour certaines personnes, il est devenu de plus en plus difficile de faire la différence entre la sensation de faim et l’envie de manger. Même si ces termes peuvent sembler assez similaires, il sont pourtant bien différents. Tandis que l’un est indispensable pour vivre (je vous laisse deviner lequel), l’autre peut entraîner un surpoids à terme.

Vous comprenez donc la nécessité de réussir à différencier ces sensations pour éviter de manger sans faim et grossir. Comme nous sommes toutes les deux passées par là avec Emma, nous avons décidé de vous aider à reconnaître la vraie faim en évitant les 4 erreurs suivantes.

1) Confondre la faim et la soif

Même si cela peut vous sembler logique, on ne sait pas toujours différencier la faim de la soif. Ce sont deux perceptions qui peuvent se confondre. Parfois, on pense qu’on a faim alors que notre corps nous réclame tout simplement de l’eau !

La meilleure façon d’en être sûre est donc de s’hydrater. Buvez un grand verre d’eau, un thé ou une tisane (sans sucre, bien entendu) et attendez un peu. Si cela ne passe vraiment pas après ça, vous avez certainement faim.

2) Grignoter pour tromper l’ennui

Qui n’a jamais ouvert un paquet de gâteaux pour tromper l’ennui ? Même si vous pensez avoir faim dans ces moments-là, il s’agit très souvent d’une envie de manger plutôt qu’une réelle faim de loup. Je ne vous blâme pas, la nourriture est omniprésente : à la télé, sur internet et dans nos placards. On y est très souvent confronté et c’est assez logique d’y penser quand on a rien à faire ou quand on est au régime. J’en profite pour vous dire d’éviter les régimes drastiques et de choisir plutôt un programme de rééquilibrage alimentaire.

Bien souvent, l’envie de manger est passagère. Une fois qu’on est occupé à autre chose, on n’y pense plus et ça passe. Alors vous savez ce qui vous reste à faire : une séance de sport, une balade en plein air, un coup de fil à vos amis, lire un livre, … Tout est bon pour s’occuper l’esprit !

3) Manger sous le coup des émotions

Ce n’est pas un scoop, nos émotions peuvent dicter nos comportements. Le comportement alimentaire n’échappe pas à cette règle.

Le stress ou la tristesse peuvent, par exemple, nous pousser à manger une boîte de chocolat, un paquet de chips, des cacahuètes, … Bref tout ce qui peut nous tomber sous la main. Pour d’autres personnes, c’est l’inverse. Un sentiment de joie intense peut provoquer une envie de manger soudaine.

Sachez que dans tous les cas, ce sont vos émotions (positives ou négatives) qui vous dictent cette envie de manger. Votre corps vous réclame de la nourriture pour l’apaiser, pas pour le nourrir. Reprenez vos esprits et réfléchissez à la situation calmement. Un peu de sport, de yoga ou de méditation peuvent vous aider.

4) Vouloir un aliment en particulier

Si vous déclarez avoir faim et que vous êtes obnubilé par un aliment précis, désolée de vous le dire mais ce n’est certainement pas une réelle faim. Une véritable faim vous ferait manger n’importe quoi. Ce que je veux dire c’est que la vraie faim nous pousse à manger tout (dans la limite du consommable) parce que votre organisme a besoin de carburant. Ainsi, tout est susceptible de vous contenter ! Des pâtes aux légumes, du riz, du poisson, une part de tarte, …

À l’inverse, quand on veut manger un aliment en particulier (souvent d’ailleurs très sucré, gras ou salé), c’est plutôt une envie de manger, de la gourmandise. On le dit même parfois « J’ai envie d’une mousse au chocolat ». Cela ne veut pas dire pour autant qu’il faut continuer à vous priver de cet aliment en question, au contraire. Si cela fait des semaines que ça vous donne envie, allez-y ! Le plaisir doit aussi être pris en compte et on a tout à fait le droit de lâcher prise. C’est en faisant cela que l’on peut peut

C’est en acceptant ses envies et en les satisfaisant que l’on évite de vivre dans la frustration, la culpabilité et le contrôle permanent. Tout est une question d’équilibre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.